Billets de bourdelas-laurent

Laurent Bourdelas Prix de la Briance vu par Christian Laîné

14527612 10154503262287567 1429710226 n

Le Populaire du Centre du 1er octobre 2016

Georges Chatain lit La Caverne de l'âme

Numerisation 20151211

L'Echo, 11 décembre 2015

 

Le recueil ASHES vu par Jean-Paul Gavard-Perret

Laurent Bourdelas, Ashes

Ashes to ashes

Le der­nier ensemble de Laurent Bour­de­las, s’il “ demande prose ”, n’en exclut pas — bien au contraire — le poème. Ce cor­pus sor­cier et sour­cier cultive le lyrisme par­ti­cu­lier de l’auteur. Celui-ci reste domp­teur de dra­gons et allu­meur d’ombres. Certes, il rap­pelle com­bien nous ne sommes faits que de cendres. Elles res­tent moins éteintes que cou­vant encore le feu. Et si l’auteur affirme : « Ce n’est pas facile : il faut se débar­ras­ser de l’inutile / des sco­ries », les cendres dont il est ques­tion ici repré­sentent ce dont l’auteur se dépouille afin de défri­cher  « les autres dehors (qui) dansent en faran­doles ».
Il n’a cesse d’adapter ses textes à la lumière. Orienté vers le visible, il vou­drait tou­jours pen­cher vers les jar­dins de Giverny de Monet mais ce n’est pas facile. Néan­moins, sous forme de jour­nal intime déguin­gandé, l’auteur semble s’amuser de son propre rôle ou de celui qu’on lui fait jouer. Pour ses admi­ra­trices « demies nues sur son pas­sage », il « par­lera aux oiseaux, trans­for­mera la merde des chiens on or ». Preuve que l’auteur sait culti­ver l’ironie sur son propre sort.

Mais la cruauté du monde n’est jamais refou­lée. Car s’il y a Giverny ‚il y a les guerres où coulent les « jus d’hommes qui meurent dans la boue ». Les uni­formes et la cou­leur des vic­times changent mais le goût de la puis­sance des bour­reaux reste le même. Ce sont eux qui embarquent le monde sur leur nef des fous. Celle-ci qui se trans­forme en tom­beau. Néan­moins, face à cet état du monde, Bour­de­las espère. Il demeure — en dépit de l’âge — « L’enfant sau­veur », le pas­seur de gué capable de res­ter à l’écoute du macro– comme du micro­cosme : du chant des baleines au « flot tumul­tueux » des four­mis.
Entre ciel et océan et à mesure que la crasse du temps s’épaissit, la machine poé­tique fonc­tionne encore. Et si les hommes sont bles­sés par le monde, Bour­de­las le soli­taire tente sinon de les soi­gner du moins de les sau­ver du nau­frage qu’on leur concocte sour­de­ment par ses exer­cices de révolte. La poé­sie passe sans cesse du constat au chant d’espérance. C’est la manière de tordre le temps lui-même en torche et de s’accrocher aux nuages. La poé­sie tra­vaille afin de sor­tir l’être des puits qui l’aspirent et sont plus pro­fonds que les fosses océa­niques.
Pour nous et se sau­ver une nou­velle fois, Bour­de­las s’accroche aux pétales des fleurs. Elles sont dans Ashes bien plus que des méta­phores et res­tent le sym­bole d’un sen­ti­ment exta­tique de la vie. Leurs taches sourdes et mou­vantes s’élèvent ou s’abaissent en divers cou­rants de cou­leurs. Ils  per­mettent à l’espace vital non seule­ment d’affleurer mais de s’aérer.

jean-paul gavard-perret

Laurent Bour­de­las, Ashes,  L’arbre à Trucs,  Vicq sur Breuil, 2013, 94 p.

ANNULATION DE LA SIGNATURE DU 14 NOVEMBRE A ANECDOTES LIMOGES

En raison des attentats terroristes à Paris, Laurent Bourdelas a décidé de reporter sa signature à la librairie ANECDOTES à Limoges, afin de s'inscrire dans le deuil national. 

Laurent Bourdelas adapté par Alan Stivell sur son nouvel album

http://www.deezer.com/album/10958754

Le 22 septembre, c'est la sortie du 24ème album d'Alan Stivell: AMzer (World Village, Harmonia Mundi).

Le chanteur et musicien breton y adapte Purple moon, poème de Laurent Bourdelas écrite en 1999 - texte de la séparation, de la disparition - publiée dans son recueil Amer et profond sillon (2001, Prix Rencontre des Artistes de Bretagne).

Alan Stivell écrit: "Le poète franco-occitan Laurent Bourdelas, amoureux de la Bretagne et l’auteur de la très dense biographie qu’il m’a consacrée. Touchant à cette harpe, ses cordes me portaient un jour vers un arpège minimaliste, assez zen et mélancolique. Son recueil Amer et profond sillon (Éditions du Pont St-Martial) trônait dans mon bureau. Je le feuillette à nouveau et vite je m’arrête sur Purple Moon. Nos deux inspirations n’étaient qu’une. Cette musique des « mois noirs », n’avait plus qu’à se laisser porter par cette poésie étrange, blessure lointaine, au-delà du vécu : Purple Moon."

Laurent Bourdelas à Lire à Limoges 2015

Vous pourrez retrouver l'écrivain et historien à Lire à Limoges 2015

sur l'esplanade du Champ de Juillet

le vendredi 10 avril après-midi, samedi 11 et dimanche 12.

Il signera ses plus récents livres:

Histoire de Limoges

L'ivresse des rimes

Alan Stivell

sur le stand de la librairie Page & Plume...

Travail en cours d'achèvement

Emile vinoy landrecies 1937

Laurent Bourdelas achève un roman inspiré par le parcours aventurier de ses grands-parents maternels, Rose et Marcel, originaires du Nord de la France, réfugiés à Limoges pendant la guerre, cavistes et résistants. Travail sur la mémoire où se rencontrent aussi diverses personnalités, de Lénine à Philippe Leclerc de Hauteclocque.

Photo: l'une des scènes du livre, la réinhumation d'Emile Vinoy au cimetière de Landrecies (Nord) en 1937.

Laurent Bourdelas achève également un petit livre de souvenirs d'enfance et d'adolescence, illustré de photographies, à paraître à la rentrée littéraire 2015.

Parution de L'Histoire de Limoges

Couverture histoire limogesLe lundi 1er septembre 2014 paraît, chez Geste Editions, L'Histoire de Limoges de Laurent Bourdelas, un "beau livre" comprenant 250 illustrations issues des collections municipales et privées, dont un certain nombre inédites.

Préfaces d'Emile-Roger Lombertie, maire de Limoges, et Eric Faye, écrivain.

Si l'ouvrage est une synthèse nourrie des derniers travaux archéologiques et universitaires, il s'efforce d'apporter, pour la première fois dans un même livre, un éclairage sur le dynamisme culturel de la ville au 20ème siècle (écrivains, poètes, peintres, émailleurs, musiciens, théâtre, etc.).

×